Assemblée nationale: Fatma Diop armée par BBY renverse Pape Diop

Après une pause de trois mois, les députés ont fait leur rentrée hier. La loi sur la parité qui avait été annoncée a finalement été validée. La majorité a imposé sa loi. Et c’est l’ancien président de l’Assemblée nationale Pape Diop qui perd sa place de 8e vice-président. Il a été remplacé par la députée Pds de Touba Fatma Diop.

Aussitôt l’ouverture de la session ordinaire, elle sera suspendue. En effet, les femmes parlementaires ont immédiatement après l’ouverture le respect de la parité dans le nouveau bureau. Awa Gueye, deuxième vice-président de l’Assemblée nationale et le nouveau président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie, Serigne Cheikh Mbacké, ouvrent les hostilités. Ils n’ont pas hésité à se donner en spectacle. Prenant la parole, Awa Guèye réclame la parité. Elles révèlent que les femmes de l’Assemblée nationale ne veulent plus de Pape Diop comme 8e vice-président. Ce qu’elles souhaitent, c’est que le poste soit occupée par une députée, afin de respecter la parité. Une proposition rejetée par le Groupe parlementaire Liberté et Démocratie. Au retour de sa pause, Moustapha Niasse informe l’hémicycle de la lettre de candidature au poste de 8e vice-président, déposée par la députée Fatma Diop.

De politique cette affaire va finir sur le terrain judiciaire. En effet, le Groupe parlementaire Liberté et Démocratie annonce qu’il va déposer un recours pour contester le forcing de l’Etat.

Laissez un commentaire