HomeA la uneContrat d'armes: Démenti…confirmatif !

Contrat d’armes: Démenti…confirmatif !

Pour la promesse d’une gestion sobre et vertueuse, il faudra repasser, assurément. L’Office national de Lutte contre la Fraude et la Corruption déniche des cafards chez un directeur d’établissement public et suggère même qu’on l’éloigne de la gestion de nos deniers et voilà notre bienheureux DG promu ministre en guise de récompense ! Une journaliste étrangère vient farfouiller dans nos contrats pétroliers et gaziers ? « Tout ce qu’elle a été dit constitue de gros mensonges. Circulez, il ne s’est rien passé ! » Le crime, c’est toujours chez les autres.

Là, c’est un consortium international de journalistes regroupant 47 médias indépendants dont Le Monde et The Guardian qui vient débusquer des choses pas du tout catholiques dans notre pays à la gouvernance sobre et vertueuse concernant l’achat d’armes d’un montant de 45 milliards de francs. Ce consortium de journalistes s’appelle, en anglais, Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP). D’ailleurs, des médias internationaux dont Le Monde commencent à s’intéresser à ce scandale. Un contrat secret signé avec un sulfureux vendeur d’armes nigérien. L’homme serait déjà mis en cause dans le cadre d’une fraude de plusieurs dizaines de millions de dollars liée à des contrats d’armement dans son pays l’un des plus pauvres du Monde et serait recherché par le Nigéria dans le cadre d’autres dossiers. Et pour une affaire aussi gravissime qui mouille le Gouvernement, plutôt que d’ouvrir une enquête rigoureuse, ces vertueux messieurs nous servent un communiqué laconique qui ne fait que les enfoncer dans leurs turpitudes.

Car enfin, ou bien les informations publiées par les confrères sont « dénuées de tout fondement » comme le prétend le Gouvernement, et là ce serait grave pour leur crédibilité, ou bien le Gouvernement, en confirmant l’achat d’armes évoqué, s’enfonce plus profondément dans la gadoue. « Le contrat dont il est question a été passé, conformément à la règlementation en vigueur. Il a été approuvé par les services compétents de l’Etat, sous le sceau du « secret défense » conformément aux dispositions du décret 2020-876 du 25 mars 2020 complétant l’article 3 du décret 2014 -1212 du 22 septembre 2014 portant Code des marchés publics, modifié par le décret 2020-22 du 7 janvier 2020 qui exclut du champ d’application du Code des marchés publics les travaux, fournitures, prestation de services et équipements réalisés pour La Défense et la sécurité du Sénégal et classé « Secret Défense ».

Mais alors, les informations des confrères ne sont pas du tout dénuées de tout fondement, Messieurs du Gouvernement ! Pour moins que ça, deux hommes ont été humiliés et envoyés en prison avant de perdre leur éligibilité. Pensez-vous, un marché de gré à gré de 45 milliards de F CFA pour l’achat d’armes de guerre. Et encore, signé avec un homme à la réputation douteuse. Et pour nous endormir, ils nous balancent que l’affaire est estampillée « secret défense » avec d’autres baratins du genre contexte géopolitique marqué par le développement des mouvements terroristes et autres. Les terroristes ont bon dos et ils se fichent assurément de notre gueule, ces gens du Gouvernement !
KACCOOR BI – LE TEMOIN

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular