Gabon: L’état de santé d’Ali Bongo divise la classe politique

La question de l’Etat de santé du président Gabonais Ali Bongo n’a pas fini d’être au centre des débats au sein de l’opposition mais aussi dans la classe politique. En effet, de sources sûres , issues du cercle proche du pouvoir affirme que le président gabonais Ali Bongo serait en mort cérébrale dans l’établissement hospitalier Londonien dans lequel il a été transféré d’Arabie Saoudite vendredi. Il serait maintenu en respiration artificiel actuellement.
Cependant, une partie de sa sphère familiale et le cabinet du palais du bord de mère emmenés par l’ex-fameux directeur du cabinet présidentiel feraient tout pour cacher la vérité sur son état au peuple gabonais et au monde.

Dans quel but ? : perpétrer un coup d’état constitutionnel avec l’aide de la présidente de la Cour constitutionnelle, Mbouroantso!

Dans les prochains jours, ils vont dire que le président va beaucoup mieux et qu’il est au Maroc en convalescence chez son ami, le roi du Maroc!

« Les membres de son entourage voudraient gagner du temps afin de demander une révision constitutionnelle concernant la désignation du remplaçant du président en cas de vacance de celui-ci »!

Principal but: « barrer la route à la présidente du sénat Lucie Milebou  Mboussou, qui, en tant que présidente du sénat, devient en cas de vacance du pouvoir  Présidente au terme de la constitution .

Et cette clique d’ambitieux veulent, dès la mise en place du nouveau parlement, faire voter une loi en urgence qui désignerait le président du nouveau parlement remplaçant du président de la République à la place de celui du sénat !

Bien sûr, ils vont désigner très vite président du parlement un de leurs sbires fantoche, qui ira dans leur sens, celui de rester au pouvoir jusqu’à la fin de la législature en modifiant la constitution en conséquence et continuer à piller le pays, rester au pouvoir  et semer la terreur!
Pour cela, il leur faut écarter par tous les moyens Mme Lucie Milebou Mboussou , présidente du sénat et futur présidente de la République, dès la vacance du pouvoir !
Et contrairement à ce qu’elle peut laisser  penser elle, elle respectera avec son courant et son entourage l’ordre constitutionnel, avec de nouvelles élections libres  présidentielles dans les 3 mois ! Et profitera pour mettre de l’ordre, avec son entourage légaliste , dans l’appareil d’État .
Et cela gêne cette clique d’opportunistes qui veulent prendre le pouvoir par la force, sans élection, perpétuer la dictature des despotes et ploucs du PDG  et priver les Gabonais de leur liberté .
Ali Bongo est mort et même si par opération, non du St Esprit, mais du diable il en ressortait, il ne serait qu’une légume sur un fauteuil roulant à moitié tétraplégique,  donc incapable de gouverner »!

Laissez un commentaire