Hillary Clinton et Barack Obama visés par des «colis suspects»

Les autorités américaines ont intercepté ces dernières heures deux colis contenant potentiellement des engins explosifs destinés à Hillary Clinton et Barack Obama, deux jours après qu’une bombe artisanale a été retrouvée chez le financier George Soros, autre démocrate notoire.

Le paquet destiné à Mme Clinton, ex-secrétaire d’Etat et rivale démocrate malheureuse face à Donald Trump à la présidentielle 2016, a été intercepté tard mardi soir, selon le Secret Service.

Celui destiné à l’ex-président démocrate Barack Obama a été intercepté mercredi matin. Les deux ont été identifiés comme « des engins explosifs potentiels » et ne sont pas parvenus à leur destinataires, a-t-il précisé.
« Ni Obama ni Clinton n’ont reçu les colis ou ne risquaient de les recevoir », a déclaré un porte-parole des services secrets à CNN. Les dispositifs explosifs ont été découverts au cours de « procédures de contrôle de routine du courrier », a ajouté l’agence dans un communiqué.

Le bureau new-yorkais de la police fédérale (FBI) a confirmé enquêter sur « un colis suspect retrouvé dans les environs de la résidence des Clinton », située à Chappaqua, à une cinquantaine de kilomètres au nord de New York, sans donner plus de détails.

L’interception de ces colis survient alors que les Etats-Unis sont en pleine campagne pour les élections parlementaires du 6 novembre.
D’après un membre des forces de l’ordre cité par le New York Times, les engins explosifs seraient similaires à celui retrouvé lundi dans la maison du milliardaire George Soros. Le financier de 88 ans, donateur démocrate notoire devenu le bouc-émissaire des nationalistes et des complotistes en Europe et aux Etats-Unis, n’était pas chez lui lorsque le paquet est arrivé. Le FBI enquête aussi sur cette affaire, mais personne n’a été arrêté pour l’instant.

Laissez un commentaire