Le Sytjust décrète encore une grève de 72h

Les travailleurs de la justice, qui ne démordent pas, poursuivent leur mouvement d’humeur malgré leurs rencontres avec le ministre de la Justice, Ismaëla Madior Fall.
Le Sytjust a décrété un mot d’ordre de 72h à partir de ce lundi pour exiger la mise en solde des indemnités dues aux travailleurs.
Ce sont encore les usagers qui vont payer les pots cassés.
D’autant que depuis le début de la grève, les travailleurs de la justice ne délivrent plus de casiers judiciaires, de certificats de nationalité et autres documents administratifs, rapporte l’As.

Laissez un commentaire