Les cheminots menacent d’aller en grève

Les cheminots de Dakar-Bamako ferroviaires et du petit train bleu de banlieue unissent leur force ce soir à partir de minuit. Ces derniers vont arrêter le réseau. Une grève d’avertissement, afin de dénoncer la situation des deux sociétés mais aussi la décision de l’Etat de surseoir au transport de fidèle pour le grand Magal de Touba cette année. Ainsi, ces cheminots comptent mener d’autres actions si les autorités restent muettes à leur requête.

«Aujourd’hui de Dakar-Bamako est menacé tout comme le petit train bleu de la banlieue car nous sommes face à une autorité qui manque de compétence face au réseau ferroviaire. Aujourd’hui, la situation des deux entités méritent une attention particulière. Nous nous sommes lever comme un seul homme afin de mettre fin aux dérives des autorités qui interdisent aujourd’hui le réseau ferroviaire à exercer durant le Magal», Mame Mbaye Tounkara,  président de l’intersyndical des travailleurs de Dakar-Bamako ferroviaires.

Laissez un commentaire