L’incivisme au Sénégal: Un mal qui gagne du terrain (Images)

Le civisme désigne le respect du citoyen pour sa collectivité dans laquelle il vit et de ses conventions, dont sa loi. Mais, au Sénégal cette définition est dépourvu de sens à l’heure actuelle où on voit des citoyens sénégalais adoptaient des comportements animaliers à la limite inhumains.

L’incivisme au Sénégal. Ce débat devrait avoir une place de choix dans le discours des différents candidats déclarés à la présidentielle. Mais il reste un sujet tabou car chacun se prive d’en parler pour ne pas frustrer sa capitale de sympathie. Aujourd’hui, le mal est beaucoup plus profond que l’on peut imaginer. Par les temps qui courent, Il est difficile de marcher dans les rues et de ne pas ne voir un acte qui heurte la consciente humaine. Dernièrement, une vidéo a fait le tour du net. On y voit clairement un jeune apprenti de «car rapide» pisser En pleine circulation. Un fait, qui choque certes l’opinion publique mais qui n’est pas nouveau dans la capitale sénégalaise. C’est devenu une routine de voir des adultes «sains d’esprits» uriner sur les murs des écoles et autres édifices publics.

A quelques jours du Grand Magal de Touba, ce qui se passe dans les routes doit inquiéter les autorités. En effet, la surcharge est devenue une monnaie courante dans le secteur des transports. Et en cette période de Magal on assiste souvent à des scènes plus tragiques les unes des autres.

Cependant, la question à se poser aujourd’hui est: pourquoi ce fléau continue de gagner du terrain un peu plus chaque jour ? Qu’avons-nous fait pour mériter un tel comportement ? Malheureusement nous avons beau crier, critiquer et jeter l’anathème sur nos présidents et sur nos dirigeants. Mais en réalité, nous avons les dirigeants que nous méritons.

Toutefois, il n’est pas trop tard pour rectifier le tir. Pour cela préconisons une séance d’exorcisme et de ‘’ndeup’’ collectif afin de chasser nos démons. Mais aussi et surtout veiller à la bonne éducation et au civisme des enfants et adolescents civisme des enfants et adolescents.

Laissez un commentaire