HomeA la uneLitiges fonciers: La Communauté Lébou alerte l'opinion sur neuf dossiers brulants

Litiges fonciers: La Communauté Lébou alerte l’opinion sur neuf dossiers brulants

Des membres de la communauté Lébou, réunis en collectif, ont tenu à alerter l’opinion sur neuf dossiers brulants relatifs à des litiges fonciers portant sur plusieurs centaines d’hectares. Lors d’une conférence de presse organisée ce 22 aout 2022, ils ont fait le point, exemples à l’appui, sur les litiges en question. Une occasion d’inviter les autorités à veiller à ce que le droit soit dit. Voici ci-dessous, l’économie des neuf dossiers en question.

  • EGBOS S.A terrain sis à Yoff Ouest  Foire sur la bande verte et des familles de Tanka
  • Ouest Foire sur la bande verte : Projet de 1074 parcelles.
  • Site ancienne piste à Ouakam TF 1306 DG
  • 2 Décrets en 1978 sur un terrain de 154 ha à Diamniadio.
  • Aéroport de Dakar, zone hangar pèlerins, recasement et extension de 118 ha sur le TF 5019 DG
  • Aéroport de Dakar Yoff piste 03/21 TF 4407 DG
  • Régularisation 880 parcelles à Dakar Yoff faite par l’intersyndicale de l’aéroport.
  • Acquiescement famille Diagne et Consorts d’un montant de 13 milliards 749 millions 856 mille 370 francs sur décision judiciaire
  • Site du phare des Mamelles. Famille  feu Massaer Sèye dit Moustique et Mbaye Gueye EMG

Sujet n°1

EGBOS S.A la Bande verte et des familles de Tanka

Un lotissement de 1074 parcelles où la création des Baux nous amène sur un scandale de 416 parcelles frauduleusement élaboré sur le TF 5438 NGA d’une superficie de 6303 m2. La 1ère forfaiture de EGBOS a débuté en 2088 sur le TF 8340 DG appartenant à l’Etat du Sénégal.

Sujet n°2

EGBOS S.A à Ouest Foire la Bande verte

Ce programme parti sur 1074 parcelles + des équipements administratifs ( terrains de footbal, écoles et autres équipements collectifs) 9 familles de Tanka dont parmi elles avaient cédé frauduleusement des terrains d’un nombre de 220 parcelles a vu EGBOS et ses complices rentrer dans une vaste entreprise de détournement d’objectif et de spoliation de 416 parcelles sur un titre foncier d’une contenance de 6000 m2 appartenant à l’Etat du Sénégal. Bloqué, EGBOS s’est débrouillé pour obtenir après moult tentatives une enquête Comodo et  incomodo faisant un forcing sur des terrains dont ils n’étaient pas propriétaires.

Sujet n°3

 Site ancienne piste à Ouakam TF 1306 DG

Ce  site TF 1306 DG où un lotissement de 500 parcelles est prévu par la CCOD pour le dédommagement de familles détentrices de titre de propriétés dans l’aéroport de Dakar Yoff en plus des attentes de la revendication de Tanka pour l’extension des villages de Ouakam, Ngor et Yoff ;7ha y sont prévus pour les besoins du projet du BRT. La délocalisation de nos parents mécaniciens ces braves travailleurs du secteur informel livrés à eux-mêmes sans sécurité sociale ni couverture maladie, moins une garantie à la retraite. Nous rappelons qu’une Convention entre ONYRA GROUPE et le Directeur des Domaines est déjà signé et que ONYRA GROUPE a déjà acheté un terrain de 11 hectares à Diamniadio avec des équipements modernes prêt à accueillir ces mécaniciens et endiguer cette occupation anarchique en plein dans la capitale sénégalaise.

Sujet n° 4

 Décrets en 1978 sur un terrain de 154 ha à Diamniadio.

En 1978, feu le Président Léopold Sédar Senghor actait un Décret portant sur 1654 hectares à Diamniadio. Le projet est bien passé en CCOD la même année. A ce jour où nous vous parlons, des fonctionnaires mal intentionnés sous la base du lobbying et du délit d’initié avec certainement des intérêts particuliers rechignent devant la loi et les procédures régulières en vigueur dans notre pays à acquitter de leurs droits les familles KHASSOUM, CISSE et autres.

Sujet n° 5

Aéroport de Dakar, zone hangar pèlerins, recasement et extension de 118 ha sur le TF 5019 DG

Ce projet qui devait abriter la délocalisation de l’hôpital Philippe Maguilène Senghor, l’hôtel de ville de Yoff, le dédommagement de la famille Mbengue et Ndoye, le recasement des failles de Tobago, est une nébuleuse jusqu’ici jamais vue. Le lotissement administratif parti sur 28 hectares est monté frauduleusement à 50 hectares. Dans ce maquillage, on inversé les références ( Y 0000 ) qui correspondaient ao lotissement de la BOA à celles de hangar pèlerin référencié ( H 0000 ). Ici, tout y est : délit d’initié, faux en écriture publique, détournement d’un bien appartenant à autrui, enrichissement illicite, abus de confiance sur le dos de l’Etat, arnaque etc. Du vrai banditisme. 

Sujet n° 6

Aéroport de Dakar Yoff piste 03/21 TF 4407 DG

Ce dossier est issu des lotissements de 2003-2004-2008 sur le TF 5019 DG. Les héritiers de Dame Mbengue et autres réclament justice.

Les  autorités en charge à l’époque du dossier sont :

M Farba Senghor Ministre sous WADE

M Abdoulaye Diop Ministre du Budget

M Vincent Max Bibi ex Directeur des Domaines sous Wade

Ont été sommés de réparer le tord causé à ces familles avec l’aide des autorités de l’aéroport M Matiago Mbissan avait émis un avis favorable de 660 m sur l’axe de la piste 03/21.abandonné par l’aéroport. Il a été recommandé l’autorisation de l’ADS à l’époque par Mr Mbaye Ndiaye. Malheureusement, les chantages de son fils Fallou Ndiaye ont rencontré le refus catégorique de pilier au chantage du mandataire de la famille de Mariam Mbengue et Khary Ndoye malgré plusieurs réunions conciliatoires tenues dans le palais de la République. Malheureusement encore, le problème de Tobago a grevé cette résolution de problème. Malgré les recommandation  données à M Byla Wane, M le Ministre Birima Mangara et autres, silence total. Par la suite, M Mamour Diallo Directeur des Domaines, M Pape Diagne, M Fallou Gueye actuel Directeur des Domaines, ce dernier, inexplicablement sur les terrains de la BOA recasement 2des lotissements dont les superficies des parcelles portaient sur 200 m2 s’est débrouillé avec les services du Cadastre et de l’Urbanisme pour réduire les surfaces de ces parcelles de terrains et ainsi créer d’autres lots qu’ils ont eu la latitude de se partager au vu et au su des sachant et sous la barbe et le nez de l’Etat dans une totale impunité. Dans leur modus operandi, ils ont pris comme couverture des marabouts, des autorités de la justice et des personnes de tenues gradés pour couvrir leurs arrières.

Sujet n° 7

Régularisation 880 parcelles à Dakar Yoff faite par l’intersyndical de l’aéroport.

Les responsables de l’aéroport avait ciblé la zone de la CDC mais une opposition a été faite par ces même responsables prétextant des antennes de relais pour la navigation aérienne. Ce qui est archi faux. Aujourd’hui, ces mêmes personnes qui se lèvent pour demander la régularisation de ces terres dans l’aéroport à leur profit. Ils sont soutenus par des autorités tapis dans l’ombre au détriment des population en particulier de Tanka Ouakam Ngor et Yoff.

Sujet n° 8

Acquiescement famille Diagne et Consorts d’un montant de 13 milliards 749 millions 856 mille 370 francs.sur décision judiciaire.

Ce montant est productif d’intérêt depuis le 11 Janvier 2018 et met les dépens sur le dos de l’Etat du Sénégal. La question qu’on doit se poser est pourquoi les responsables chargés de gérer les dossiers d’acquiescement ne veulent pas payer à la famille jusqu’à faire supporter à l’Etat des pénalités d’un montant de 6 milliards environ. Ls rabatteurs en service au Ministère des Finances agissent pour le compte de riches et célèbres hommes d’affaires et essaient de tout faire pour que la famille cède leur créance au prix de 80 % du montant réel et que leurs calculs sont rivés sur les pénalités qu’ils peuvent négocier avec leurs complices qui ont des pouvoirs de décision et peuvent fixer ces pénalités à coup de milliards au dos et au détriment du contribuable sénégalais.

Sujet n° 9

Site du phare des Mamelles. Famille  feu Massaer Sèye dit Moustique et Mbaye Gueye EMG

Des fonctionnaires véreux du Cadastre et de l’Urbanisme ont modifié la position des plans du terrain sur ce littoral des Mamelles abritant le phare. Le morcellement porte sur 11.000 m2 et les parcelles sont vendues à coups de milliards dans le Domaine public maritime sans autorisation préalable du Président de la République à qui la loi confère à titre discrétionnaire un déclassement dans cette emprise du littoral. Le Cde du Domaine Public Maritime en son Article 19 est très clair et très précis sur ces Attribution du Chef de l’Etat de notre pays. Ici entre autres bénéficiaires, nous pouvons nommer Mbaye Gueye de EMG et le marabout Khassoum Mbacké. La liste est longue et un audit pourrait nous amener à jeter la lumière sur l’obscurité.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular