HomeA la uneMoussa Bocar Thiam demande à la CAP de « faire attention »...

Moussa Bocar Thiam demande à la CAP de « faire attention » dans leur combat pour la libération de Pape Alé Niang

Moussa Bocar Thiam, ministre de la Communication des télécommunications et de l’économie numérique est revenu sur l’arrestation du journaliste Pape Alé Niang. Il demande d’ailleurs aux organisations de presse dont le CAP (Coordination des associations de presse) de « faire attention » dans leur combat pour la libération de leur confrère Pape Alé Niang, journaliste d’investigation mis en prison pour notamment divulgation d’informations classées « secret défense ». Il estime que ce n’est pas tout combat d’un journaliste qui doit engager toute la corporation.

« Est-ce que pour des raisons d’opinions politiques ou de penchant pour un camp ou pour un autre, cela devrait permettre de faire des dérives? », s’est d’emblée interrogé le ministre de la Justice sur la Rfm, selon qui, « la liberté d’expression est encadrée et limitée par des exceptions prévues par la loi et les règlements dont le secret défense ».

De ce fait, le ministre a interpellé les organisations de presse comme la CAP en leur demandant de faire attention. « Ce n’est pas tout combat d’un journaliste qui est le combat de la corporation « .

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular