HomeA la uneOusmane Sonko: "Je ne donnerai pas mon sang à des comploteurs"

Ousmane Sonko: « Je ne donnerai pas mon sang à des comploteurs »

Le leader de Pastef était hier au tribunal de Dakar pour les besoins de son audition. Toutefois, le face à face entre Ousmane Sonko et le Doyen des juges n’a pas été facile comme le disent certains. Les révélations étaient de taille dans le bureau du doyen des juges, Maham Diallo. Mais les préparations mystiques n’ont pas manqué au rendez-vous. Le bureau sentait, selon les informations une odeur extrême de parfum mystiques. N’empêche, Ousmane y est entré et pour se faire entendre.

Le leader du Pastef, a refusé de répondre aux questions du parquet. Pour la simple raison, Ousmane Sonko les accuse d’être au cœur du complot. «Je ne répondrai pas à vos questions parce que, le président du parquet d’alors, le procureur, Serigne Bassirou Gueye fait parti du complot», dit-il, au représentant du procureur.

Par ailleurs, l’enquête interne de la gendarmerie a atterri sur la table du doyen des juges. Ousmane Sonko s’est muni de ce rapport pour démontrer son innocence et la thèse du complot. Sur cette enquête, il accuse le général Moussa Fall, l’ex procureur Bassirou Gueye, Dior Diagne, Mamour Diallo de participer au complot.

Pis , Oscars sierra (Ousmane Sonko ) dit avoir rencontré Ridial qui lui a révélé que c’est un complot et que c’est le Moussa Fall qui lui a demandé d’aller surveiller le salon de massage 15 jours avant les faits.

Toutefois, pour des questions de prudence le maire de Ziguinchor a catégoriquement refusé de se soumettre à un test ADN. A la question de savoir s’il est prêt pour un test ASN, Sonko répond « je ne donnerai pas mon sang à des comploteurs».

Hier, le bureau du doyen des juges Oumar Maham Diallo avait les allures d’une arène de lutte. Un véritable « thioumoukaye » ! Pour preuve, Ousmane Sonko et ses avocats ont été malmenés voire assommés par une très forte odeur mystique dès leur entrée dans le bureau du juge Maham Diallo.

Le seuil de la porte était trempé de flaques d’une eau qui semblait…bénite. Comme si, avant l’arrivée d’Ousmane Sonko et ses conseils, le juge avait fait recours à des marabouts et autres charlatans pour se protéger personnellement et faire blinder mystiquement son bureau contre les redoutables « missiles » du leader de Pastef ! A un moment donné, d’ailleurs, nous raconte-t-on, Ousmane Sonko a hésité à franchir la porte du bureau du doyen. Et dans la foulée, il a été encouragé du regard par un de ses avocats comme pour lui dire : « Allez-y way ! Dieu est le Meilleur des Juges et le Meilleur des marabouts ». L’incident était psychologiquement clos!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular