Rentrée scolaire: Le Sels appelle au gouvernement à respecter ses accords

Après trois mois de vacances, les élèves reprennent le chemin de l’école ce jeudi à la suite des enseignants et de l’administration qui sont sur place depuis mardi. Ainsi, des syndicats et d’autres acteurs du secteur ont alerté sur plusieurs blocages qui pourraient entraver le concept ‘’Oubi tay Diang tay’’, des établissements envahis par des eaux ou encore les revendications des syndicales. Le ton a été donné par le syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels) qui lance un ultimatum d’un mois au gouvernement afin de matérialiser leurs accords signés.

«Pour une année apaisée, la section Sels de Tivaouane se dit en phase avec le bureau exécutif national qui menace de déposer un préavis de grève si toutefois le gouvernement tarde à respecter ses engagements dans la mise en œuvre des accords signés», affirme Matabara Seck, le secrétaire général départemental, interrogé par Sud Fm.

Il martèle : «Il y a une certaine lenteur. Pour les recommandations, le Sels exige le strict respect des accords à partir de la fin du mois d’octobre 2018».

Laissez un commentaire