Travaux du TER: Le corps d’un mort exhumé

Le corps du marabout Thierno Amadou Maal, inhumé à 2013 dans sa maison du quartier Demba Seck de Yeumbeul Sud, a été exhumé mardi nuit. Le domicile qui abritait la tombe se situe sur le tracé du TER, et il fallait dégager la voie, renseigne Les Echos. C’est entre 23 heures et 2 heures du matin que l’exhumation de la dépouille s’est déroulée et dans la plus grande discrétion. Elle a été menée par les sapeurs-pompiers et le service d’hygiène, sur autorisation du préfet de Pikine.

Sortie de terre, renseigne le journal, la dépouille a été acheminée vers 4 heures du matin au village natal du marabout, à Bokidiawé, à Matam. Les Échos rapporte que les disciples et membres de la famille de Thierno Amadou Maal n’ont pas goûté à l’opération qu’ils ont qualifiée de profanation. La même source signale que certains sont tombés en syncope tandis que d’autres entraient en transe au moment de l’exhumation du marabout.

Ce dernier avait vu venir. «Il disait sans cesse ne pas avoir confiance aux rails, qui pourraient être à l’origine de son exhumation», rapporte le journal. Qui souligne que le marabout est décédé à 71 ans.

Laissez un commentaire