HomeA la uneViolence à l'Assemblée nationale: Affligeant !

Violence à l’Assemblée nationale: Affligeant !

On se désolait hier du comportement peu recommandable de certains de nos députés. Quand de part et d’autre on cautionne les insultes, encourage des invectives puisque ça fait plaisir à l’autre camp, insinue des cochonneries sur des gens absents et qui ne sont même pas des élus, ça donne ce à qui on a assisté hier à l’Assemblée nationale.

Un spectacle des plus affligeants. Depuis l’ouverture de cette session, les nerfs étaient à fleur de peau. Hier, ce fut l’acte de trop avec une députée – pas du tout commode qui a reçu une gifle et un coup de pied au ventre. Toute violence, qu’elle soit physique ou verbale, doit être condamnée. Et on la condamne fermement sans parti pris.

Une femme, quand on veut la battre, on la corrige avec des fleurs. Ça, c’est la conception de l’amour du Kàccoor qui aime les femmes, les adore et les chérit. Elles sont la raison de vivre de ceux qui savent le bonheur qu’elles procurent sur terre. Mais voilà, il n’y a pas qu’elles à subir des atrocités. La preuve, un confrère nous rappelait que Bissau a accueilli, il y a quelques jours, une marche contre les « violences faites aux hommes ». Oui, oui, ça existe à gogo chez nous aussi. Dans le sud donc de ce pays frère, une femme avait écrasé les testicules de son mari.

Aïe, aïe !!! Tout autant qu’on ne doit pas exercer des violences sur les femmes, on doit se mettre à l’esprit que l’on ne doit pas s’attaquer à la foi de milliers de personnes. Encore que quand un marabout déserte les « daaras » pour se propulser dans l’arène politique, il doit s’attendre à recevoir des coups. Jamais les Sénégalais ne se sont sentis aussi divisés que sous l’actuel régime. Jamais non plus il n’y a eu tant de violences et de crimes non élucidés. On attend toujours les résultats des enquêtes de la commission fantôme mise sur pied pour élucider les circonstances et les auteurs des morts de mars 2021. En fait, c’est la société sénégalaise dans son entièreté qui est devenue violente. Hélas, les indignations pour condamner ces violences sont bien sélectives…
KACCOOR BI – LE TEMOIN

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular