Home A la une APR engage 30 débatteurs pour faire face aux attaques de l'opposition

APR engage 30 débatteurs pour faire face aux attaques de l’opposition

L’Alliance pour la République (Apr) ne compte plus laisser laisser le terrain libre à l’opposition. En conclave hier à Saly, elle a mis en place Task force républicaine pour «rendre visibles les actions du Président Macky Sall», mais également pour «faire face aux attaques de l’opposition».

Birame Faye est le coordonnateur de la plateforme de communication qui regroupe 30 responsables dont 7 ministres (Samba Ndiobène Kâ, Ab­doulaye Seydou Sow, Néné Tall, Zahra Iyane Thiam, Moïse Sarr, Abdou Karim Fofana, Mama­dou Saliou Sow), 3 députés (Sira Ndiaye, Aminata Guèye et Moustapha Guèye) et 20 directeurs généraux (Birame Faye, le coordinateur désigné, Mama­dou Kassé, Abdou Khafor Touré, Tamsir Faye, Pape Mahawa Diouf, Cheikh Ba­khoum, Maïssa Mahécor Diouf, Thérèse Faye Diouf, Maguette Sène, Mes Aliou Sow et Bassirou Ngom, Saliou Keïta, Pape Malick Ndour, Dr Téning Sène, Idrissa Diabira, Doudou Kâ, Abdou Khadre Ndiaye, Idrissa Tall, Mame Boye Diao, Pape Demba Bitèye).

«Des responsables de l’Alliance pour la République (Apr) engagés pour le triomphe de l’idéal républicain ont décidé, sur instruction du président du parti, de mettre en place un cadre de réflexion, d’échange, d’animation politique et de formulation de propositions sur la conduite des affaires publiques et la vie du parti. La nouvelle plateforme créée à cet effet, dénommée Task force républicaine (Tfr), est le résultat d’un long processus d’échange et de réflexion entamé depuis plusieurs mois», a déclaré hier devant la presse le porte-parole du jour.
La Tfr compte se dresser contre «des forces politiques et sociales qui, sur des bases souvent populistes et nihilistes, font preuve de méthodes anarchistes de nature à vouloir imposer les termes d’un débat public qui vise à annihiler les efforts et la bonne trajectoire du Sénégal». En somme, il s’agira pour la Task force républicaine de «rehausser le débat politique, de mettre en lumière les réalisations du quinquennat et de se projeter dans le temps utile, le temps de l’action». A en croire le porte-parole du jour, la plateforme de communication aura pour missions, entre autres, de servir de «cadre proactif de défense du Sénégal, du parti et du président de la République, d’offrir un espace d’analyse politique, d’alerte, de veille, de formuler des propositions au parti et à tous ses segments, de travailler à la pérennisation du parti».

Most Popular