Home A la une Covid-19: L'OMS dénonce l'attitude des pays riche avec le vaccin

Covid-19: L’OMS dénonce l’attitude des pays riche avec le vaccin

La pandémie du coronavirus continue de déferler sur le monde avec son lot d’inquiétudes et d’incertitudes. Cela fait un an maintenant que la covid-19 met à mal notre modèle socio-économique. Lorsque la maladie a commencé à se propager, la communauté scientifique s’est mobilisée comme un seul homme afin de trouver un remède contre le mal. Il a fallu plusieurs mois de recherches pour que les laboratoires arrivent à élaborer un vaccin efficace contre la propagation du covid-19. Ce fut le cas avec les labos Pfizer/BioNtech qui ont mis au point le premier vaccin certifié et efficace contre la maladie à coronavirus. Après cette découverte, les commandes ont explosé et les grandes puissances se sont bousculées pour avoir le maximum de doses pour leurs populations.

Chacun pour soi

Cette course au vaccin a mis en avant le côté égoïste des grandes puissances. On se rappelle que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a plusieurs fois appelé à la solidarité internationale en ce qui concerne le vaccin. L’organisation onusienne avait proposé une feuille de route aux grandes puissances qui devait permettre aux pays pauvres de disposer dans les temps du vaccin contre la covid-19. Mais, vu comment les choses sont en train d’évoluer, la vision de l’OMS n’est nullement respectée et nous sommes en train d’assister à du chacun pour soi. Ce lundi 18 janvier, le patron de l’OMS, monsieur Tedros Adhanom Ghebreyesus s’est offusqué par rapport au fait que les pays riches monopolisent les commandes de vaccin au détriment des pays à faibles revenus.

Tedros Adhanom a déclaré qu’il ya une forme d’hypocrisie de la part de ces nations puissantes qui prônent chaque fois l’équité.  » La situation est aggravée par le fait que la plupart des fabricants ont donné la priorité à l’approbation réglementaire dans les pays riches où les bénéfices sont les plus élevés » a livrer la personnalité éthiopienne.

Le dirigeant de l’OMS déplore le fait que les pays à bas revenus soient complètement délaissés dans le processus d’acheminement du vaccin anti covid-19.« Seulement 25 doses ont été administrées dans un des pays au revenu le plus bas. Pas 25 millions, pas 25 000, juste 25“ a ajouté un Tedros Adhanom scandalisé qui estime qu’il faut en finir avec cette situation où les plus riches sont favorisés. Si rien n’est fait et que cette situation perdure, la patron de l’OMS a déclaré qu’il sera difficile de contenir la propagation du covid-19 et c’est toute la population mondiale qui ressortira perdante.

Most Popular