Home A la une Destitution de Donald Trump: Une enquête ouverte au USA

Destitution de Donald Trump: Une enquête ouverte au USA

Le spectre de la destitution est à nouveau brandi par le camp démocrate aux USA. Et plus sérieusement cette fois-ci. Après y avoir longuement résisté dans le cadre de la supposée interférence de Moscou dans le processus électoral de la présidentielle de 2016, la présidente démocrate de la chambre des représentants n’a pas longtemps hésité cette fois-ci. Nancy Pelosi a annoncé dans la soirée d’hier 24 septembre l’ouverture d’une enquête pour une possible destitution du président américain Donald Trump.

Une violation de la constitution

Le président Donald Trump est soupçonné d’intelligence avec un leader étranger pour nuire à un opposant politique, ce qui fait dire à Nancy Pelosi que Donald Trump a « violé la Constitution ». Tout est parti d’un coup de fil du président américain à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky. Le milliardaire de la Maison Blanche aurait demandé au président ukrainien d’ouvrir une enquête sur Hunter Biden, fils de Joe Biden, candidat à l’investiture démocrate pour les présidentielles de 2020 et possible challenger de Donald Trump. En 2014, Hunter Biden avait en effet été membre du conseil d’administration de Burisma, une société pétrolière et gazière privée ukrainienne, à une époque où son père était le vice-président des Etats-Unis sous l’administration Obama.

Une conversation téléphonique interceptée

Le fait a été révélé par l’inspecteur général de renseignement Michael Atkinson, lui-même informé par un lanceur d’alerte des services de renseignement américain qui a intercepté la conversation du président des Usa avec le président ukrainien. Michael Atkinson avait jugé la chose suffisamment grave pour en informer le Congrès, mais en avait été empêché par son supérieur hiérarchique le directeur intérimaire du renseignement national, Joseph Maguire.

Le processus de destitution en marche

En acceptant de lancer cette enquête pouvant aboutir à la destitution du président Trump, Nancy Pelosi estime que Donald Trump a violé la constitution américaine. Cette enquête est donc la première étape du processus de destitution. Si la chose était avérée, ce serait une grande première et cela pourrait mener les Etats-Unis dans une période d’incertitude politique car jamais un président en exercice n’a été destitué aux Etats-Unis d’Amérique.

 

Most Popular