Home A la une Dialogue national: "Des opposants veulent entrer dans un gouvernement", Moundiaye Cissé

Dialogue national: « Des opposants veulent entrer dans un gouvernement », Moundiaye Cissé

Président de l’Organisation non gouvernementale (Ong 3D), Moundiaye Cissé n’a pas porté de gants lorsqu’il s’agit de dire ses vérités sur le dialogue national. Clamant que l’opposition devrait uniquement s’intéresser au dialogue politique, pour lui, il est clair que certains leaders de l’opposition cherchent à entrer dans un gouvernement du Président Macky Sall. Faux départ ou bon départ ? Où en est-on réellement avec le dialogue national ?

Aujourd’hui, le dialogue national pose plusieurs problèmes. Il y a le format, les acteurs qui le composent. À vrai dire, ce dialogue national devrait faire l’objet d’une discussion entre les partenaires sociaux et l’État du Sénégal. Quoi que l’on puisse dire, tout le monde sait que les acteurs politiques sont également partie prenante du dialogue national et politique. Pour moi, cela constitue un obstacle majeur pour l’expression effective et complète des partenaires sociaux. Au niveau dialogue national, à mon avis, l’on devait seulement y retrouver les autres segments de la société que sont les syndicats, le secteur privé et les autres corps constitués afin de trouver la meilleure manière d’apporter leurs contributions aux politiques publiques et aux politiques définies par le Président Macky Sall. Ce qui n’est pas le cas pour ce dialogue national puisque l’opposition y est représentée. Heureusement qu’il existe une différence entre l’opposition qui est dans le dialogue politique et celle qui est dans le dialogue national. Au niveau du dialogue politique, on y retrouve au moins le groupe des Sonko ou encore Idrissa Seck. Cela peut se comprendre. Car, dans le dialogue politique, il s’agit de définir les règles du jeu électoral. C’est donc une occasion pour faire un diagnostic du processus électoral en vue de son amélioration. Ce qui veut dire que je comprends que Sonko ou Idrissa Seck disent qu’ils sont dans le dialogue politique et non celui national, parce qu’ils doivent tout simplement participer à la co-élaboration du Code électoral de manière consensuelle pour éviter les contestations postélectorales.

Mais que se passe-t-il donc dans le dialogue national ?

Hé bien ! Nous avons une opposition qui participe à ce dialogue national. Et, cela veut dire qu’elle va donner sa contribution, sa vision sur la politique définie par le Président Macky Sall et pour voir avec lui comment définir les politiques publiques. À ce niveau, la logique voudrait que si tel est le cas, que l’on participe aussi à la cogestion. Ce qui donne l’opportunité d’entrer dans un gouvernement de majorité élargie. Je suis donc d’avis que cette opposition présente dans le dialogue national, est prête à entrer dans un Gouvernement du Président Macky Sall. C’est leur droit, mais dans une République, nous avons besoin d’un équilibre. Autrement dit, une majorité qui gouverne et une opposition qui s’oppose.

Most Popular