Home A la une Emeutes au Sénégal: Sidiki Kaba conteste le rapport d'Amnesty International

Emeutes au Sénégal: Sidiki Kaba conteste le rapport d’Amnesty International

Le rapport d’Amnesty International continue d’alimenter la presse. Adressant à la presse, le ministre Sidiki Kaba conteste ce rapport. Il dit ne pas être d’accord avec ce qui a été écrit dans le rapport de 2020 qui a épinglé le Sénégal en le dépeignant comme un Etat sans droits suite aux émeutes de mars dernier.

« Quand on fait un récit, il faut tenir compte de la réalité. c’est un rapport précipitamment écrit. Les résultats donnés par le rapport son infondés concernant la violation des droits de l’homme au Sénégal. Il parle de gravité extrême mais les forces de l’ordre ont fait preuve de tenue, de retenue et de pardon. Les actes de tortures, dont il parle, c’est de l’exagération » a tonné Sidiki Kaba.

Concernant les accusations de tortures, Sidiki Kaba s’inscrit en paix: « On ne peut parler d’actes de torture que quand il y’a un système et cela n’existe pas au Sénégal. On n’a jamais ciblé des gens pour les mettre en prison ».

Pour rappel, dans son Rapport, Amnesty a annoncé que le Sénégal sera attrait devant la cours pénale Internationale. M. Kaba se dit étonné:  » Ils disent que le Sénégal sera attrait devant la cour pénale internationale. Le Sénégal n’est pas une personne , c’est un Etat. On ne peut pas l’attraire à la cour pénale et il n y a eu rien qui peut être considéré comme une génocide ou un crime. Le Sénégal est un Etat de droit ».

En effet, il annonce la mise en place d’une commission indépendante et impartiale pour que justice soit faite.

Most Popular