Home A la une Emigration clandestine: Barthélemy Dias charge le président Sall

Emigration clandestine: Barthélemy Dias charge le président Sall

L’émigration clandestine bat son plein. Beaucoup de jeunes prennent le chemin périlleux de la mer pour regagner l’Europe au point que l’Espagne a envoyé de navire et un avion pour surveiller les larges sénégalaises. Face à cet état de fait, le maire socialiste de Mermoz-Sacré-Cœur estime que le président de la République est le seul responsable de la tragédie actuelle.

«Le Sénégal est en deuil et on ne peut pas accepter que le gouvernement, face à ce deuil, nous oppose un mépris à travers un silence complice. Macky Sall et son gouvernement sont les seuls responsables de cette situation. Si le président Macky Sall n’avait pas vendu, pour ne pas dire brader les ressources halieutiques du peuple sénégalais, ces pauvres pêcheurs iraient exercer leur activité et non convoyer des Sénégalais attirés par l’eldorado occidental», assène Barthélémy Dias.

«Deuxièmement, que Macky Sall nous dise qu’est-ce qu’il va faire et ou il a mis les 39 milliards que l’Union européenne lui a donné pour lutter contre l’émigration clandestine», poursuit le maire de Mermoz-Sacré-Cœur qui s’exprimait, ce samedi, lors d’une marche organisée par le Collectif 480, en mémoire aux centaines de migrants qui sont morts en mer ces derniers jours en tentant de rejoindre l’Espagne.

Barthélémy Dias affirme en effet que le collectif 480 correspond aux 480 Sénégalais morts par semaine en tentant de rejoindre l’Europe illégalement par la mer. A l’en croire, le pays perd chaque mois l’équivalent du bateau Le Joola, parce que d’après lui, les 480 morts ont été enregistrés en une semaine. «Nous sommes face à un drame national et personne ne veut en parler. Le gouvernement ne peut pas justifier la signature d’un contrat immoral comme ce qu’il vient de signer avec l’Union européenne pour 10 ans pour un montant de 8 milliards de francs Cfa», fulmine encore Dias-fils. Il affirme que ce n’est pas normal que les pêcheurs aillent en mer sans attraper de poisson. Car d’après lui, ce qui leur reste à faire, c’est de convoyer des jeunes vers l’Europe. «A qui la faute, qui a vendu la mer, qui a vendu le poisson ? C’est le président Macky Sall, c’est lui qui définit la politique de la Nation et c’est lui qui a donné des instructions à son ministre de la Pêche pour signer», accuse-t-il encore.

Most Popular

Violation de l’état d’urgence: Des fils et filles à papa et des diplomates arrêtés en pleine  »piscine party »

La recrudescence de la pandémie n'a stoppé les fêtards. En effet, selon L’Observateur et Libération dans leur parution de ce lundi, des fils et...

Etats Unis: une investiture à très haut risque

Dans quelques jours, Joe Biden sera officiellement investi comme le 46e président des États-Unis. En temps normal, cette investiture aurait dû être une formalité,...

Le policier qui s’était agenouillé devant Kara radié

L'information a fait le tour du web heurtant d'ailleurs sa hiérarchie. En effet, l'agent de police qui s’était agenouillé devant le marabout Serigne Modou...

Deux femmes assurent avoir entretenu une liaison avec Aliko Dangote

Le milliardaire nigérian, Aliko Dangote est sans doute l'homme le plus puissant d'Afrique. Le self made man dispose d'un empire financier impressionnant. Depuis quelques...