Home International Fusillades aux Etats-Unis: Rihanna accuse Donald Trump

Fusillades aux Etats-Unis: Rihanna accuse Donald Trump

La chanteuse Rihanna s’en est prise au président Donald Trump après les deux fusillades survenues ce week-end dans le Texas, puis dans l’Ohio. Dans un message publié dimanche sur ses réseaux sociaux, elle déplore notamment la facilité de se procurer une arme aux États-Unis.

C’est l’une des personnalités les plus suivies au monde sur les réseaux sociaux. Les prises de position de Rihanna ne passent donc pas inaperçues. Ces dernières heures, la chanteuse originaire de la Barbade s’en est prise publiquement à Donald Trump après les deux fusillades survenues ce week-end dans l’Etat du Texas, à El Paso, puis celui de l’Ohio, à Dayton.

Dans ce message publié sur Instagram et Twitter, Rihanna interpelle notamment le président américain sur la vente d’armes aux États-Unis, en faisant référence à une précédente fusillade, qui a fait au moins trois morts, dimanche 29 juillet, en Californie : « Donald, vous avez mal orthographié « terrorisme » ! Votre pays a subi deux attaques terroristes coup sur coup, à quelques heures d’intervalle, laissant près de 30 personnes innocentes tuées. Ceci quelques jours seulement après un autre attentat terroriste en Californie, où un terroriste a pu acheter LÉGALEMENT un fusil d’assaut (AK-47) Végas […] Imaginez un monde où il est plus facile d’obtenir un AK-47 qu’un VISA ! »

La tuerie d’El Paso, où la police examine la piste du racisme, est traitée comme un cas de « terrorisme intérieur », a annoncé la justice fédérale. Son auteur, identifié par des médias comme Patrick Crusius, a été inculpé dimanche et encourt la peine de mort, selon la police locale. Il est soupçonné d’avoir rédigé avant de passer à l’acte un manifeste anti-hispanique qui loue également la tuerie ayant fait en mars 51 morts dans deux mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande. Sept des vingt personnes tuées sont des Mexicains, a précisé, dimanche, le chef de la diplomatie mexicaine Marcelo Ebrard, qui compte se rendre, lundi, à El Paso.

Most Popular