HomeA la uneGamou: Tout savoir sur la célébration du Mawlid !

Gamou: Tout savoir sur la célébration du Mawlid !

La naissance du Prophète (mawlid al-nabî) est célébrée dans l’islam sunnite depuis au moins le viiie siècle. Le fait que cette pratique soit considérée par les clercs de l’islam comme une innovation religieuse a laissé la porte ouverte à des débats qui ne sont pas éteints entre ceux qui pensent qu’elle est une innovation louable (bid‘a hasana) qui a des fondements dans le Coran et la Sunna et ses détracteurs attachés à une lecture littérale des textes fondateurs qui la jugent comme étant une innovation blâmable (bid‘a sayyi’a). Ces derniers représentaient une minorité peu écoutée, voire condamnée, pendant toute la période médiévale et moderne, mais l’avènement des mouvements fondamentalistes réformateurs dans la première moitié du xxe siècle met en cause ce consensus savant et populaire autour du bien-fondé et de la licéité de la célébration de la naissance du Prophète.

Lors du Mawlid les croyants s’adressent au Prophète comme à une personne vivante et proche, l’interpellant sur le mode direct dans des termes affectueux : « Tu es lumière », « pleine lune éclatante » envoyée comme « une miséricorde pour les mondes », « la meilleure des créatures », « une grâce divine », « le bien-aimé de Dieu ». Le mois de sa naissance, rabi‘ al-awwal, le troisième du calendrier musulman, est « le mois des lumières et de la beauté » (rabî‘ al-anwârrabî‘ al-jamâl). À juste titre Claude Addas, auteur d’un livre sur la dévotion du Prophète en mystique musulmane, écrit : « Autant dire qu’entre la représentation du Prophète qui s’est forgée en chrétienté et qui hante encore nos manuels scolaires – celle d’un législateur intransigeant, meneur d’hommes, rusé et calculateur – et celle, figure lumineuse et compatissante qui habite les cœurs des fidèles, il y a un abîme » (Addas, 2015 : 11). Les sources historiques, tout comme l’observation sur le terrain des célébrations actuelles de la fête du Mawlid, montrent que dans la conscience de la majorité des musulmans le Prophète est bien plus que l’être humain, simple envoyé et fondateur d’une communauté, que wahhabites et rationalistes modernistes voudraient imposer : il est la lumière à l’origine de la création du monde, l’intercesseur universel, proche en particulier de ceux qui prient sur lui. À la faveur de conjonctures historiques, cette figure du Prophète miséricordieux et intercesseur présente dans le Coran et la Sunna et élaborée par les mystiques dans des textes doctrinaux d’accès difficile pour le commun des croyants, s’est ancrée dans la piété et la dévotion populaires par la diffusion de chants à son éloge, toujours récités à l’occasion de l’anniversaire de sa naissance dans les mosquées et les zawiyas des confréries soufies, et le reste de l’année dans les familles pour célébrer le cycle de la vie sur terre, naissance, mariage et décès notamment.

- Advertisment -

Most Popular