Home A la une Inde: Il survit au coronavirus, à la dengue, au paludisme et à...

Inde: Il survit au coronavirus, à la dengue, au paludisme et à une morsure de cobra

Ian Jones est un miraculé. Ce britannique de 49 ans a défié à plusieurs reprises la mort. Son histoire est tout simplement extraordinaire. Anglais d’origine, Ian Jones a créé une association en Inde qui aide les artisans locaux à exporter leurs œuvres en Angleterre. Alors qu’il séjourne dans l’État du Rajasthan dans l’Ouest de l’Inde, Ian Jones fut confronté à des situations vraiment périlleuses. L’Inde est un pays possédant un climat assez particulier qui est favorable à l’apparition des maladies tropicales. Monsieur Jones en a fait l’amère expérience puisqu’il a contracté la maladie de la dengue et du paludisme qui se transmettent par piqûres de moustiques.

Un miraculé

Ces deux maladies sont mortelles et si le patient n’est pas pris en charge rapidement, il risque une mort certaine. Curieusement, le système immunitaire du quadragénaire a résisté à la charge virale de ces deux maladies et il a commencé à recouvrer la santé au fil des jours. Mais ce n’est pas tout, en plus de la dengue et du paludisme, Ian Jones a contracté le coronavirus au cours de son séjour en Inde.

Le covid-19 fut terrible mais là encore, l’organisme de l’anglais a déjoué tous les pronostics et l’homme a survécu. Il ya quelques jours, Ian Jones fut admis en soins intensifs après avoir été mordu par l’un des serpents les plus redoutables au monde, le cobra royal. Le venin de ce serpent a la réputation d’être très virulent et peut paralyser le corps en quelques minutes.

Là encore Ian Jones a lutté pour sa survie et il est ressorti indemne de cette morsure. « Jones est venu nous voir la semaine dernière après une morsure de serpent. Dans un premier temps, on le soupçonnait d’être également à nouveau positif à la Covid-19 mais il a été contrôlé négatif pour cela. Pendant qu’il était avec nous, il était conscient et présentait des symptômes de morsure de serpent, y compris un flou de la vision et des difficultés à marcher, mais ce sont généralement des symptômes passagers » a déclaré aux journalistes le médecin qui s’est occupé de Ian Jones.

Il faut admettre que le britannique est un sacré bonhomme. Survivre au paludisme, à la dengue, au coronavirus et enfin à une morsure de cobra royal alors là chapeau. Son cas vient nous montrer que le système immunitaire de l’être humain est capable de réaliser des prouesses inimaginables.

Most Popular