Home A la une La première dame, Marième Faye Sall s'exprime après l’usurpation de son identité

La première dame, Marième Faye Sall s’exprime après l’usurpation de son identité

Les réseaux sociaux sont devenus incontournables dans notre société moderne. Ce sont de puissants moyens de communication qui ont ouvert de nombreuses perspectives. Les plus grandes personnalités au niveau international préfèrent communiquer sur les réseaux sociaux afin de toucher une large audience. On le constate notamment avec des influents dirigeants d’entreprises ou des chefs d’État, comme c’est le cas avec Donald Trump aux USA. Même si les réseaux sociaux permettent de connecter le monde, il n’en demeure pas moins qu’il y a un revers de la médaille qui peut se révéler vicieux.

Une mise au point on ne peut plus clair

La première dame sénégalaise, madame Marième Faye Sall a fait les frais du côté vicieux des réseaux sociaux. En effet, l’épouse de Macky Sall a été victime d’une usurpation d’identité sur Facebook. Des individus mal intentionnés ont utilisé le nom et l’image de la première dame à des fins malhonnêtes. Ces personnes de mauvaise foi ont donc utilisé le nom de Marième Faye Sall pour créer un faux compte dans le but de faire de l’arnaque. Les arnaqueurs procédaient comme suit: ils se faisait passer pour madame Sall et par la suite ils faisaient des collectes de fonds au nom de la fondation Servir le Sénégal (fondation de la première dame).

Face à cette situation, la première dame a décidé de prendre le taureau par les cornes. Elle est intervenue sur la télévision nationale sénégalaise pour dénoncer le fait que des faux comptes Facebook ont été ouverts en son nom à des fins d’arnaque. Marième Faye Sall a indiqué que depuis sa création, sa fondation n’a aucunement lancé des appels aux dons. « Tout cela pour éviter des situations de la sorte. C’est vrai que beaucoup, qui ont de l’affection pour moi, ont ouvert des comptes. Mais pour éviter tout cela, j’ai demandé à ce que tous les comptes soient fermés. Dieu sait que ces comptes qu’on ouvre moi je n’en suis pas au courant (…) » a laissé entendre la première dame.

Most Popular