Home A la une L'armée sénégalaise déployée à la frontière bissau-guinéenne

L’armée sénégalaise déployée à la frontière bissau-guinéenne

Depuis plusieurs décennies maintenant, le pouvoir central sénégalais mène une lutte très dense contre le Mouvement des Forces Démocratiques de Casamence (MFDC) au sud à la frontière avec la Guinée Bissau. Les conflits dans cette zone âprement disputée par l’État sénégalais et le MFDC ont entraîné le déplacement de nombreux civils. Tout récemment, les forces sénégalaises ont mené une opération d’envergure à une soixantaine de kilomètres au sud-est de la ville de Ziguinchor contre une base des rebelles indépendantistes du MFDC. Il faut dire que l’armée sénégalaise a réalisé un grand coup sur ce front sud qui est considéré comme l’un des fiefs les plus importants du MFDC.

Permettre le retour des populations

Au cours de cette opération militaire, les hauts gradés de l’armée qui ont piloté l’assaut ont indiqué qu’ils ont complètement réduit à néant toute la logistique et les sources d’approvisionnement du MFDC. A noter qu’au niveau de cette base des rebelles du MFDC, il se faisait toutes sortes de trafics illicites, allant du trafic de bois au trafic de cannabis. L’objectif de l’armée sénégalaise était on ne peut plus clair. Il fallait sécuriser le front sud afin de permettre le retour des populations locales. « Il s’agissait de créer les conditions sécuritaires pour favoriser le retour de la population au bercail, (un bercail) qu’elle a abandonné il y a trente ans. Le deuxième objectif, c’est de nous rétablir sur la frontière avec la République de Guinée-Bissau, avec qui il y a une coopération opérationnelle militaire. Le dernier objectif, c’est de détruire tous les champs de chanvre indien qui nourrissaient une économie criminelle »  a déclaré au micro des médias internationaux, le colonel Souleymane Kande, commandant de la zone militaire numéro 5. L’armée sénégalaise a frappé un grand coup, cependant les chefs du MFDC ont déclaré qu’ils ont certes perdu une position stratégique mais que la guerre est loin d’être terminée.

Most Popular