HomeA la uneSips: Un jeune mortellement poignardé par une bande d'agresseurs

Sips: Un jeune mortellement poignardé par une bande d’agresseurs

Selon Rewmi quotidien qui donne l’information, Wally Ndour a été pris à partie par une bande d’agresseurs qui voulait lui chiper son sac à dos, alors qu’il revenait d’un voyage vers les coups de 22h.

Ce dernier leur oppose une vive résistance et reçoit un coup de couteau au niveau de la cage thoracique.

Secouru par les nommés Massaër Ndiaye et Abdou Lahat Sow qui étaient à bord d’un taxi, il sera acheminée au centre de santé Dominique de Pikine, sur instruction du commissaire de police de ladite localité, puis à l’hôpital Fann où il rendra finalement l’âme.

Alpagué le 13 janvier 2016 par les éléments du même commissariat, après l’agression d’Adourahmane Diallo, Abdoulaye Thiombane a été formellement identifié par les deux témoins qui l’ont désigné comme étant l’auteur du coup mortel ayant coûté la vie au défunt Wally Ndour.

Auditionné, Abdourahmane Diallo soutient qu’il a été agressé par le mis en cause qui était sur une moto avec un autre individu.

Déterminé à en découdre avec ses bourreaux qui ont arraché son sac, il heurte leur motocyclette de couleur bleue.

Poursuivis par la clameur publique après leur chute, Abdoulaye Thiombane et son acolyte se réfugient dans les marécages.

Des accusations que le malfaiteur présumé a reconnues lors de son interrogatoire par les enquêteurs.

Quid du meurtre de Wally Ndour ? Il clame son innocence.

Inculpé pour association de malfaiteurs, meurtre et vol en réunion commis avec violence et usage de moyen de locomotion, l’accusé conteste les faits devant la chambre criminelle de Dakar.

Après cinq années derrière les barreaux, il allègue qu’il revenait du marché Zinc de Pikine où il avait acheté deux jeans.

Soudain, il entend la foule crier « au voleur » avant de se ruer sur lui.

« C’est le chef de quartier qui m’a extirpé de leurs griffes. Ils m’ont lancé une pierre à la nuque. Alertés, les limiers rappliquent sur les lieux et m’embarquent dans leur fourgonnette. Au moment de mon déferrement, ils m’imputent le meurtre de Wally Ndour », a fustigé le mécanicien, domicilié aux Hlm 1.

Constitué pour la défense des intérêts de la mère de Wally Ndour, Me Ndéné Ndiaye a réclamé 50 millions FCFA en guise de réparation.

Prenant son contrepied, le substitut du procureur a requis l’acquittement pour le meurtre, avant de solliciter 10 ans de réclusion criminelle contre l’accusé.

Avocats de ce dernier, Me Ciré Clédor Ly et ses confrères ont plaidé l’acquittement pour tous les chefs d’inculpation.

Le président de la chambre a fixé son délibéré au 16 novembre prochain.

- Advertisment -

Most Popular