HomeA la uneTrafic de faux passeports diplomatiques: Les révélations explosives des ''épouses" des députés

Trafic de faux passeports diplomatiques: Les révélations explosives des  »épouses » des députés

Les révélations se poursuivent concernant l’affaire de trafic de passeports diplomatiques. En effet, selon seneweb, les “épouses” des députés de BBY, Boubacar Biaye et Mamadou Sall, cités dans cette affaire ont fait des aveux face aux enquêteurs.

“C’est une amie qui vit à l’étranger qui m’a présentée à El Hadji Diadji Condé. Il a pris l’engagement de me trouver un passeport diplomatique moyennant 4,5 millions Fcfa. Il m’a dit qu’il collabore avec un député. Il m’a amené à l’Assemblée nationale pour rencontrer le député Mamadou Sall à qui il m’a présentée. Ce dernier m’a confirmée travailler avec Condé. C’est ainsi qu’il s’est engagé à me faire voyager en France moyennant 4 millions Fcfa. J’ai proposé de payer une fois arrivée en France. Mamadou Sall m’a expliqué (en peulh) avoir été tellement abusé qu’il ne fait plus confiance. Il m’a demandé de verser l’argent à Condé à qui j’ai remis un million Fcfa, qui m’a fait une décharge, datée du 19 août 2019. En tout j’ai versé 3 millions Fcfa”, a confié la dame O.T.

Qui ajoute : “un jour, Condé est venu me voir avec un certificat de mariage accompagné du député Mamadou Sall. Il m’a dit de retenir la date de naissance qu’il m’a faite. Le lendemain, il m’a donné rendez-vous en ville. Mais, à ma grande surprise, il m’a conduit à l’ambassade d’Autriche et m’a remis un autre papier de mariage au nom du député Babacar Biaye”, a-t-elle révélé.

A noter que O. T. ne se rendra jamais en Autriche qui était en confinement en pleine pandémie. L’Ambassade d’Autriche l’a rappelée pour venir récupérer son dossier.

Pour sa part, l’autre victime N. C., raconte sa mésaventure : “j’ai connu Condé via une copine qui vit en France. Quand je l’ai rencontrée, il m’a promis de me faire voyager au Portugal avec un passeport diplomatique. Il m’a assuré qu’il travaille avec un député. Il m’a amené à l’hôtel des députés pour me présenter à son collaborateur. On a discuté du prix du passeport diplomatique et on s’est accordé sur 4 millions Fcfa. J’ai versé 3,150 millions Fcfa par moratoire”.

Et d’enfoncer le clou : “Le certificat de mariage sera confectionné par Condé et déposé à l’ambassade du Portugal. Mais, je n’ai pas eu le visa. Il a fait un recours en février 2020. Malheureusement, le coronavirus est arrivé. J’ai appelé Condé en vain. Il a fini par me bloquer. Sachant qu’on a porté plainte à la DIC, il a promis de me rembourser…”.

- Advertisment -

Most Popular