Home A la une USA: Avant son départ de la maison blanche, Donald Trump ordonne l'exécution...

USA: Avant son départ de la maison blanche, Donald Trump ordonne l’exécution de plusieurs prisonniers

Dans quelques jours, Donald Trump passera officiellement le témoin à Joe Biden qui va présider à la destinée des américains pendant 04 ans. Le monde entier n’est pas prêt d’oublier de sitôt le passage de Donald Trump à la tête de la maison blanche. En effet, le milliardaire républicain a marqué les esprits par sa méthode de gouvernance, ses déclarations chocs et son caractère si imprévisible. Au terme d’un scrutin présidentiel très serré, Joe Biden l’a emporté sur son rival républicain. Trump n’a jamais accepté sa défaite et il a plusieurs fois indiqué que le processus électoral a connu de nombreuses irrégularités qui ont entaché les résultats finaux du vote.

Jusqu’au bout Trump n’a rien fait comme les autres

Isaac Arnsdorfn, célèbre journaliste américain a révélé au grand jour que ces dernières semaines il y a une recrudescence des exécutions fédérales au niveau des prisons. À noter que les exécutions fédérales avaient pris fin en 2003 aux USA mais en juillet 2020, l’administration Trump a levé le moratoire sur les exécutions fédérales qui ont donc repris de plus belle.

Dans la majorité des cas aux États-Unis, les décisions d’exécutions sont prises au niveau des États. Cependant, pour certains types de crimes (meurtre au premier degré, génocide, crimes de guerre) les exécutions peuvent être décidées au niveau fédéral. Selon un rapport de L’institut américain The Death Penalty Unformation Center, 10 exécutions fédérales ont eu lieu dans des prisons américaines. « Avant la fin de 2020, le gouvernement fédéral a conduit plus d’exécutions en cinq mois que n’importe quelle présidence aux XXe et XXIe siècles » stipule le rapport.

Le président Donald Trump souhaite accélérer les choses. Avant son passage de témoin, trois autres exécutions sont prévues. Le magnat de l’immobilier ne fait décidément pas les choses comme les autres, il a dérogé à une tradition vieille de 130 ans. En effet, dans l’histoire politique des USA, les exécutions devaient cesser lors de la transition entre le président entrant et le président sortant.

Il faut dire que Trump est un fervent partisan de la peine de mort qui ne lésine pas sur les moyens pour faire appliquer sa vision. Dans ses investigations, Isaac Arnsdorfn a déclaré que ce sont des compagnies privées qui se chargent d’exécuter les prisonniers moyennant une forte rémunération. Les exécutions se font majoritairement par injection intraveineuse de pentobarbital, une molécule chimique qui donne la mort en un temps-record.

Most Popular