Home A la une Affaire Sweet Beauté: Les révélations de Adji Sarr

Affaire Sweet Beauté: Les révélations de Adji Sarr

L’affaire Adji Sarr-Sonko est loin de connaitre son épilogue. Perdue de vue depuis sa plainte, la masseuse a fait une sortie rocambolesque riche en révélation sur cette affaire de viols répétés et menaces de mort qui l’oppose au leader de ‘’Pastef’’. La jeune masseuse, dans un entretien avec “Leral Tv”, est revenue sur l’explication des armes en question, le point de départ de cette histoire, l’attitude de son ancienne patronne, Ndèye Khady Ndiaye, les supposées ‘’fausses déclarations’’ à son encontre, pour ne citer que ceux-là. Tout ce qu’il y a à retenir, c’est que Adji Sarr défie Ousmane Sonko à jurer sur le Coran que tout ce qu’elle dit n’est vil mensonge.

Au début de son récit, la jeune masseuse a salué la mémoire des personnes décédées et souhaité un bon rétablissement aux blessées lors des manifestations. «Si je savais que les choses allaient pendre cette violente tournure, je continuerais à garder le silence», a-t-elle ajouté.

Toutefois, il convient de préciser que Adji Sarr maintient les accusations de viols et menace de mort. Selon elle, Ousmane Sonko était armé quand il a bénéficié de ses services pour la première fois. «Il a sorti les armes d’une gaine qu’il portait et lui-même avait remarqué que j’étais prise de panique quand je les ai vues». D’ailleurs, ajoute Adji Sarr, «il m’a même demandé pourquoi j’étais si effrayée à la vue des pistolets». Toujours selon elle, c’est à partir de ce moment-là que les violences sexuelles et les menaces ont commencé.

Pour ce qui est de son audience avec le président de la République, Adji Sarr jure sur la tombe de sa mère, récemment décédée, que jamais, au cours de sa petite vie elle n’a rencontré Macky Sall. Cette audience, selon elle, a été inventée de toute pièce par une personne dont elle ignore jusque-là ses intentions.

Revenant sur les déclarations de Ndèye Khady Ndiaye, la propriétaire du salon de massage ‘’sweet beauté’’, Adji Sarr soutient mordicus que son ancienne patronne n’a servi que mensonge sur mensonge, dans le seul but de se couvrir. La jeune fille révèle que la dame était au courant de tout et lui a même proposer de se faire avorter quand elle a appris qu’elle est enceinte. Mieux, elle révèle également que c’est devant le capitaine Touré de Section de Recherches, que Ndèye Khady Ndiaye, Allias Fina lui a proposer de se faire avorter, en buvant du coca et du café.

1 COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Most Popular