HomeA la uneDoudou Kâ à Ousmane Sonko: "Le 23 janvier, je lui montrerai que...

Doudou Kâ à Ousmane Sonko: « Le 23 janvier, je lui montrerai que je suis son père en politique »

Le directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) n’a pas attendu longtemps pour répondre Ousmane Sonko qui l’accuse d’être l’auteur de l’attaque survenue avant-hier, à Ziguinchor.

Face à la presse, ce mardi à Ziguinchor, Doudou Kâ a livré sa part de vérité. «Il (Ndlr : Ousmane Sonko) est venu dans mon quartier et a bloqué le passage avec ses six véhicules et 9 gardes du corps. Le 23 janvier, je lui montrerai que je suis son père en politique à Ziguinchor. Il ignore les liens que j’ai avec Ziguinchor. Mes quatre grands-pères sont enterrés à Ziguinchor», a déclaré Doudou Kâ.

Poursuivant, l’ancien administrateur général du Fongip a démonté en trois phases les accusations du député Ousmane Sonko.

«La première contre-vérité, c’est qu’il était libre de passer partout. Il s’est arrêté devant mon domicile, a bloqué mon domicile avec ses 6 voitures  et ses 9 gardes du corps. Il était venu faire de la politique pour bénéficier du soutien d’une association. Il est venu perturber mon domicile. J’ai eu la confirmation que c’est lui qui en a fait la demande. La conférence était annoncée avant l’incident et le sujet portera sur l’incident. Secundo, je prends à témoin la paroisse et le curé de Saint Benoît que j’étais avec eux, contrairement à ce qu’il a dit dans sa conférence de presse. Tertio, sous l’ère Macky Sall, il a battu le record des morts avec 14 décès. Il a menacé de mort un jeune de Yeumbeul venu soutenir son leader à Ziguinchor. Dans mon mouvement, il y a des militants venus de partout qui sont libres de soutenir leur leader à Ziguinchor», a fait savoir Doudou Kâ.

- Advertisment -

Most Popular