Home A la une Eau et électricité au Sénégal: Aliou Tine se livre

Eau et électricité au Sénégal: Aliou Tine se livre

Aliou Tine, acteur de la société civile, est convaincu que le secteur de l’eau  reste et demeure une question de souveraineté. À ce propos, il signale qu’il est opportun, important et urgent, que le Sénégal gère la distribution de l’eau que de la laisser entre les mains d’entreprises étrangères. «Tout comme la monnaie, la gestion de l’eau est aussi une question de souveraineté. La renationalisation de l’eau est une donne stratégique. L’eau est devenue une ressource extrêmement stratégique, rare. Et, il y en a énormément dans le Sahel», a-t-il laissé entendre lors de l’émission ‘ »Janoo Bi’’ sur les ondes de la radio Sud Fm. Poursuivant, il se pose cette question : «Pourquoi a-t-on privatisé l’eau ?» ; avant de faire savoir ceci : «Il me semble que le débat doit commencer par là. Les problèmes de souveraineté que les gens sont en train de poser, cela ne se pose pas pour la monnaie seulement. Cela se pose aussi pour un certain nombre de denrées qui sont stratégiques, qui doivent être gérées par l’État et parmi ces denrées il y a l’eau.»

Parlant la Société nationale d’électricité (Senelec), Aliou Tine s’est dit surpris par la position de Pape Demba Bitèye, patron de cette boite. «J’ai été très surpris par la gouvernance de la Senelec. Quand le Directeur général de la Senelec dit qu’il ne va pas faire d’audit, car il n’en a pas besoin, cela surprend surtout quelqu’un comme moi qui trouve que l’audit est dans l’ordre normal des choses. Il faut faire l’audit de la Senelec pour qu’on sache ce qui se passe et pourquoi on augmente.»

Most Popular