HomeA la uneGrande Bretagne: La Première ministre Liz Truss démissionne

Grande Bretagne: La Première ministre Liz Truss démissionne

Ce jeudi 20 octobre, la Première ministre britannique Liz Truss a annoncé sa démission.

La Première ministre britannique Liz Truss, affaiblie par les revirements politiques des derniers jours et des critiques de plus en plus explicites au sein de son propre parti, a annoncé sa démission jeudi après seulement 44 jours passés à la tête du gouvernement.

Arrivée au 10 Downing Street début septembre pour succéder à Boris Johnson, emporté par le scandale du « Partygate », Liz Truss a été contrainte de revenir sur une partie de ses promesses de campagne et de changer de ministre des Finances après que le « mini-budget » présenté fin septembre a déclenché une panique sur les marchés financiers.

Jeremy Hunt ne sera pas candidat à sa succession

« Je dois admettre, qu’au regard de la situation, je ne peux pas honorer le mandat sur lequel j’ai été élue par le Parti conservateur. J’ai donc parlé à Sa Majesté le Roi pour lui dire que je démissionnais de mon poste de cheffe du Parti conservateur », a-t-elle dit.

Conséquence de sa démission, le Parti conservateur organisera dans les prochains jours une élection interne pour désigner un nouveau dirigeant. « J’ai rencontré ce matin le président du Comité 1922, Sir Graham Brady. Nous sommes tombés d’accord pour dire qu’il devrait y avoir une élection la semaine prochaine. Cela nous permettra de mettre en oeuvre nos projets budgétaires et de maintenir la stabilité économique et la sécurité nationale », a expliqué Liz Truss.

Le nouveau ministre des Finances, Jeremy Hunt, ne sera pas candidat à sa succession, ont déjà rapporté plusieurs médias dont la BBC. Selon Sky News, Rishi Sunak et Penny Mordaunt, qui avaient échoué l’été dernier à remplacer Boris Johnson, pourraient tenter une nouvelle fois leur chance.

En poste depuis seulement six semaines, Liz Truss s’est résolue à abandonner la quasi-totalité de son programme budgétaire et fiscal, très controversé, afin de rassurer les marchés financiers et restaurer sa crédibilité et celle de son parti. Quatrième Première ministre en six ans, Liz Truss ne pouvait se targuer que d’une base étroite au sein du Parti conservateur puisqu’elle n’a obtenu les suffrages que d’environ un tiers de ses membres.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular