HomeA la uneLe président Macky Sall reçoit le collectif des recalés

Le président Macky Sall reçoit le collectif des recalés

Le Président Macky SALL a reçu ce mercredi 24 janvier 2024 au palais de la République la délégation du collectif des candidats recalés par les parrainages à l’élection présidentielle du 25 février prochain.

Le collectif a selon la présidence demandé le respect du calendrier républicain, la mise à disposition du fichier électoral à tous les candidats et a exposé les manquements constatés lors des contrôles de parrainages au Conseil constitutionnel. Mais la correction des dysfonctionnements du fichier électoral. Car « le logiciel du Conseil constitutionnel a violé la loi sur le parrainage. Nous considérons que cela doit être corrigé rapidement parce que le Conseil Constitutionnel n’est pas au dessus de la loi ».

La délégation a aussi sollicité la réintégration d’Ousmane Sonko et de Karim Wade dans le processus.la libération du candidat Bassirou Diomaye Faye pour qu’il puisse battre campagne au même titre que les autres candidats.

Le canard l’info, souligne que le porte-parole du collectif, a indiqué qu » 1 million d’électeurs risquent de ne pas voter le 25 février prochain parce qu’il sont déclarés non inscrits sur le fichier électoral. Donc, un travail doit être fait pour ces personnes, afin de s’assurer que leurs noms figurent bien dans le fichier car un million sur un fichier de 7 millions, c’est énorme ».

Selon Le Quotidien, le président Macky Sall a fait savoir au collectif qu’il est favorable à une liberté provisoire pour Bassirou Diomaye Faye.  Il aurait demandé au collectif « qu’il (Bassirou Diomaye Faye) demande la liberté provisoire « . Le journal ajoute que Macky Sall serait ouvert à toute solution.

Il convient de rappeler que les avocats de Bassirou Diomaye Faye ont déjà déposé une demande de liberté provisoire après la publication de la liste du Conseil constitutionnel.

Le collectif estime que « si l’on peut aller rencontrer la société civile pour parler des problèmes du pays, rien ne nous empêche d’aller rencontrer le président de la République pour discuter des mêmes préoccupations ».

« Quelles que soient les situations cette élection doit  nous permettre de respecter le calendrier républicain », a déclaré Cheikh bamba Dièye à la sortie de l’audience.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular