HomeA la une"Macky Sall fera face à l'une des plus grandes forces de l'opposition...

« Macky Sall fera face à l’une des plus grandes forces de l’opposition du Sénégal », dit Ousmane Sonko

Un homme avertit en vaux deux. Le leader de Pastef ne compte pas faire de cadeau au président Macky Sall. Recevant, hier, une délégation conduite par le coordonnateur de Fds/Les Guelwaars, Ousmane Sonko affirme que Macky Sall fera face à l’une des plus grandes forces de l’opposition du Sénégal.

«Il est arrogant en disant vouloir réduire l’opposition à sa juste expression. Il fera face à l’une des plus grandes forces de l’opposition du Sénégal», dit-il. Le leader de Pastef fait certainement référence à l’alliance des 4 grands : Pastef, Pds, Taxawu Ndakaru et Pur rejointe récemment par la coalition Guem Sa Bop de Bougane Guèye Dany.

Très en verve, Sonko décoche ses flèches assassines à l’endroit de Macky. Il affirme qu’il s’est «accroché derrière de grands partis pour cacher son jeu». D’après lui, c’est comme cela qu’il est sorti de la pénombre dans laquelle il se trouvait. «Il a ainsi été nommé directeur général, ministre, ministre d’Etat, Premier ministre jusqu’à atterrir à la présidence de l’Assemblée nationale. Macky n’a jamais mené un combat démocratique dans ce pays», dit-il. Et d’ajouter: «Mieux, embusqué, Macky a profité d’une situation avec les Sénégalais qui voulaient d’un changement pour devenir le président de la République. Et il a voulu réduire l’opposition à sa juste expression».

En outre, Ousmane Sonko critique le «manque d’humilité et de reconnaissance» de Macky Sall et dénonce également l’autoritarisme. «Il doit savoir que le peuple sénégalais n’est pas un peuple qu’on terrorise ou qu’on gère par la dictature. Réduire l’opposition à juste expression, c’est réduire les Sénégalais, mais ils feront face. Le peuple sénégalais a besoin de forces politiques qui s’opposent. C’est quelque chose qu’on doit faire de manière civilisée», dit-il encore.

D’autre part, Ousmane Sonko accuse le chef de l’Etat de narguer les Sénégalais qui sont confrontés  aux inondations, à la cherté du coût de la vie. «Des familles entières passent la nuit à la belle étoile. Il préfère s’engouffrer dans son avion de 60 milliards acheté par l’argent du contribuable», dénonce Sonko.

- Advertisment -

Most Popular