HomeA la uneNous sommes tous en sursis

Nous sommes tous en sursis

« J’ai connu Hannibal Djim il y a une dizaine d’années sur les réseaux sociaux.

Nous sommes restés en contact jusqu’au jour où le hasard a fait que nous nous croisions à l’hôpital le Dantec.

Mon grand-frère qui décédera quelques mois plus tard y était hospitalisé.

Quand j’ai vu Hannibal Djim avec un sachet rempli de médicaments accompagné un malade, j’ai cru que c’était un de ses proches parents.

J’apprenais par la suite qu’il ne connaissait rien de ce monsieur, c’est juste un cas comme tant d’autres qu’on lui avait soumis, il ne faisait que l’aider.

Il s’est battu pour lui trouver une chambre, a acheté les médocs et venait le voir tous les jours pour s’enquérir de sa santé.

Voilà le jeune homme engagé pour sa patrie, bien éduqué, respectueux et poli que la Gestapo de Macky Sall est allée cueillir chez lui comme un vulgaire criminel.

Ce qui passe au Sénégal est digne d’une chasse à l’homme. Jamais dans l’histoire de notre pays la jeunesse n’a été la cible d’un régime aux abois prêt à tout même au pire pour garder ses privilèges.

Nous sommes tous en sursis en attendant l’assaut final.

Peu importe la longueur de la nuit, le jour finit toujours par se lever.

Tout mon soutien à mon frère Djim

(De Macky MADIBA Sylla)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular