HomeA la uneTamkharite: Le couscous reste toujours au menu

Tamkharite: Le couscous reste toujours au menu

La fête de de Tamkharite sera célébrée au Sénégal ce mercredi. Un moment très prisés pour les vendeurs de couscous qui vont se frotter les mains , car au pays de la « teranga cette fête musulmane, au-delà de la prière, rime avec thiéré (couscous local).

La tamkharite célébrée la nuit du Tâssou’a (9e jour du calendrier musulman) et du Mouharram ou Achoura (10e jour), est un jour tellement spécial que pour beaucoup de sénégalais une tamkharit sans thiéré (couscous) est une fête ratée.

C’est généralement autour d’un bon bol de ce fameux couscous que se retrouve la famille, le tout accompagné de poulet, ou viande de bœuf, ou de mouton, sans oublier du lait de vache frais qu’on verse légèrement dans le bol. On y prend tellement de plaisir, qu’on finit presque par oublier les conséquences du lendemain pour le ventre.

Un jour de prière et de grâces

Au delà de la fête, le sens de tamkharit est profond, c’est avant tout un jour de jeûn, de prière et de grâce qui « efface » les péchés de l’année précédente. Il est conseillé de beaucoup lire le Coran, de réciter 1.000 Ikhlas, de faire des « Salat Ala nabi » ou de prier sur le Prophète Mouhamed (Psl).

Il est également recommandé, à l’occasion de rendre heureux les orphelins, de rendre visite à un savant, aux personnes malades, d’être solidaire et généreux avec les membres de sa famille. La nuit et le jour de Tamkharite (achoura) regorgent de grâces et de bienfaits qu’il importe de connaître pour mieux en tirer profit en adoptant une conduite appropriée.

- Advertisment -

Most Popular