HomeA la uneun professeur agrégé en droit public se penche sur le cas de...

un professeur agrégé en droit public se penche sur le cas de Ousmane Sonko

À quelques heures de la clôture des dépôts de candidature à l’élection présidentielle du 25 février 2024, le ballet des candidats à la candidature s’accélère au Conseil constitutionnel où les sept sages vont décider de la recevabilité ou du rejet des dossiers de candidature.
C’est dans cette dynamique qu’un professeur agrégé en droit public se penche sur le cas de Ousmane Sonko, qui a déposé sa candidature dimanche dernier au conseil constitutionnel sans les fiches de parrainage.
 
Interrogé par nos confrères de Rfm, le professeur Sidy Alpha Ndiaye a la conviction que le dossier de candidature d’Ousmane Sonko doit être déclaré recevable par le Conseil constitutionnel.
 
« Le juge du tribunal de grande instance de Dakar a ordonné la réintégration immédiate de M. Sonko. A partir de là, il garde intact ses droits civils et politiques et à ce titre, il peut librement candidater”, analyse-t-il. 
Pour l’expert, le fait qu’il n’ait pas déposé ses fiches de parrainage et sa caution ne peut être un obstacle.  “En cas de manquement de pièces du dossier, il faut chercher l’imputabilité du manquement. Si le manquement est imputable à l’administration qui refuse d’exécuter les décisions de justice, son dossier doit être alors déclaré recevable », explique-t-il. 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular