Home A la une Convoqué ce Lundi à la gendarmerie, Ousmane Sonko ne compte pas se...

Convoqué ce Lundi à la gendarmerie, Ousmane Sonko ne compte pas se laisser faire

C’est l’actualité brûlante de ces derniers jours au Sénégal. Ousmane Sonko, le jeune leader de l’opposition et député à l’assemblée nationale est cité dans une affaire d’agressions sexuelles. Le 02 février dernier, une masseuse professionnelle a porté plainte pour viol aggravé avec usage d’arme à feu à l’encontre de l’homme politique. Ousmane Sonko est l’un des plus fervents opposants au régime du président Macky Sall, il n’hésite pas à dénoncer la gabegie, le népotisme et le clientélisme au plus haut sommet de l’État. Lors de l’élection présidentielle de 2019, Ousmane Sonko est arrivé en troisième position montrant ainsi qu’il est le porte-flambeau d’une nouvelle génération de politiciens sénégalais. Suite à la plainte déposée contre lui, l’honorable député a vu tous les regards se braquer sur sa personne.

Sonko crie au complot

L’homme politique estime qu’il s’agit d’une manœuvre du régime de Macky Sall pour essayer de nuire à son image. Pour Ousmane Sonko, il s’agit ni plus ni moins d’un vaste complot fomenté par le pouvoir en place pour le discréditer auprès des sénégalais. Il faut dire que le député reste égal à lui-même. Il a expliqué qu’il se rend fréquemment dans un salon de message situé dans un quartier résidentiel de la ville de Dakar pour se faire masser le dos. Le candidat malheureux à la dernière présidentielle à indiquer qu’il souffre d’un mal de dos depuis plusieurs années et que son mal augmente en intensité à cause de ses activités.

Pour donc se soulager un tant soit peu, Ousmane Sonko a indiqué qu’il se fait masser régulièrement dans un salon de coiffure légalement reconnu. Le député de l’opposition a signifié qu’il n’a aucunement l’intention de répondre aux questions de la Gendarmerie pour la simple raison qu’il s’agit d’une machination. Sonko est déterminé à se battre pour faire triompher la vérité et il a annoncé qu’il va déposer une plainte contre son accusatrice. « Je ne déférerai à aucune convocation de la gendarmerie si la voie légale n’est pas respectée ! » a laissé entendre Sonko, qui par ailleurs dispose de l’immunité parlementaire.

Most Popular