HomeA la uneTrafic de migrants: Une trentaine de Sierra-Léonaises arrêtées à l'AIBD

Trafic de migrants: Une trentaine de Sierra-Léonaises arrêtées à l’AIBD

L’AIBD est encore au cœur d’un réseau de trafiquants de migrants. C’est une trentaine de Sierra-Léonaises ralliant Beyrouth qui a été interpellée au niveau de l’aéroport de Diass.

Le cerveau de cette mafia serait un Sénégalo-libanais qui séjourne dans la capitale libanaise depuis quelques temps. Le gars, profitant de la crise socio-économique que vit le Liban, depuis l’explosion du 4 aout dernier du port de Beyrouth, a engagé des recruteurs en Sierra Léone qui se chargent d’enrôler des filles de ce pays d’Afrique de l’Ouest en leur miroitant une vie meilleur au Liban.

Selon le journal L’Obs, le cerveau de ce réseau mafieux, qui a réussi plusieurs prouesses dans ce domaine, avait commencé par consolider le Sénégal comme zone de transit. L’axe : Freetown – Dakar devient ainsi la voie de sa traite. À Dakar, la représentation est confiée au Sierra Léonais, Abdou Karim Fofana, un ancien réfugié vivant à Dakar depuis plus de 30 ans. Il avait pour bras droit, Daniel Diémé, un Sénégalais de retour de bercail, après avoir vécu un bon moment en Sierra Léone. Ensemble ils vont mettre à contribution plusieurs anciennes réfugiées Sierra-léonais.
Selon la source, un mandat d’arrêt international a été lancé à travers Interpol, contre le cerveau de cette mafia, le libano-sénégalais, Hassan.

- Advertisment -

Most Popular